top of page
Rechercher

Que signifie Atman?

La philosophie du yoga nomme la nature la plus profonde de chaque être, le « Soi» ou « Atman ». La philosophie du Vedanta explique que nous avons oublié l’Atman, notre nature profonde, connectée au cosmos, est éternelle. Il a dit que le Soi, en nous, et comme une lanterne allumée dans une pièce sans fenêtre, qui nous représenterait. La pièce est obscure, car la lanterne est recouverte de cinq voiles, les cinq Kosha, qui masquent totalement sa lumière. Lorsque les voiles sont retirés un à un, grâce à la connaissance vraie, la pièce est entièrement illuminée par la lanterne… et la nature du Soi paraît. Tout sentiment egotique, toute peur et toute souffrance disparaissent alors.

Le corps d’énergie

La tradition indienne explique que l’enveloppe du corps physique est animée par l’enveloppe énergétique. Cette enveloppe est constituée d’un fin maillage de 72000 Nâdi ou canaux subtils, à l’intérieur desquels circule Prâna, l’énergie première ou énergie vitale. L’énergie vitale provient de la respiration, du cosmos, des nourritures de toutes sortes. Elle fluctue au cours de l’existence. Elle est fortifiée lorsque les conditions de vie sont bonnes : alimentation suffisante, santé, contact avec la nature, air de qualité, circonstances favorables, bienveillance, amour et paix. L’enveloppe de Prâna est altérée lorsque les conditions sont contraires et stressantes, car alors, elles n’entretiennent pas la vie que Prâna anime.


Le fin maillage des Nâdi est si serré que, si on pouvait les voir, on verrait un halo de lumière plutôt homogène. Cependant, il existe des Nâdi principales, de grands axes, un peu comme des autoroutes centrales, qui dirigent la circulation de l’énergie vitale vers la périphérie du corps, ou le réseau des canaux subtils prend une forme plus arborescente : les routes se font plus étroites et desservent tous les espaces du corps. Au cœur du corps se trouve donc une véritable architecture de l’énergie. Exprimé autrement, on pourrait dire que le yogi est un explorateur de la géographie interne. Il suit scrupuleusement une « carte au trésor », sur laquelle aucune étape ne peut être bâclée.

La tradition reconnaît une Nâdi centrale et principale nommé Susumnâ autour de laquelle s’entrecroisent deux autres Nâdi importantes : Ida (côté gauche) et Pingala (côté droit).


Généralement, le niveau d’énergie des Nâdi et des chakra principaux est faible. L’éveil de tout le potentiel de Prâna est ce que vise la science et les techniques du Hatha Yoga. Pour cela, le yogi travaille à augmenter le niveau d’énergie vitale et à améliorer la circulation de cette énergie. Il travaille donc sur le corps et le souffle (Asana, Pranayama), ainsi que sur tous les blocages physiques et psychiques, qui entravent la circulation du Prâna. Ce travail comprend, entre autres, celui sur les émotions négatives (telles que la peur) qui sont inhibitrices.

Depuis la nuit des temps le yoga propose aux yogis un ensemble de techniques pour développer le retrait des sens, la concentration, l’introspection, la connaissance de soi/du Soi et la méditation.




11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page