top of page
Rechercher

Textes Journées Encre et Ancrage

Dernière mise à jour : 8 déc. 2022


Quel serait le vécu de cette journée à un autre moment? À une autre saison? Les mots

échangés résonnent, familiers et amicaux. L’ambiance de notre petit groupe éphémère

d’aujourd’hui serait-il le même à un autre moment?

Quel sera le devenir des unes et des autres après cette séance? Chancune va s’en

retourner avec son petit trésor bien à elle, au chaud dans sa chaumière.

Ariane et Caroline nous ont offerts des cores, des arcs, des (salutations aux) soleils, des

asanas qui resteront présents en nous pendant quelques jours, quelques semaines,

quelques mois. A nous de nous en inspirer pour bâtir nos rêves, pour répondre à nos

défis.

Aujourd’hui, j’ai appris ce qu’est la narcolepsie grâce à Leila; j’ai découvert Frédéric

François grâce à Helena et j’ai partagé quelques mots avec Nathalie et Julie; C’est peu et

c’est beaucoup à la fois.

Merci beaucoup à Ariane et à Caroline pour leur accueil chaleureux et espérons qu’on

leur a donné envie de créer un second atelier.  Daphné



Texte inspiré de la marche consciente :

Prends le temps de marcher

Sans regarder tes pieds

Enlève chaussettes et souliers

Laisse le sol te parler

Prends le temps de respirer

Sans penser à tort et à travers

Laisse le vent te traverser

Hume l’odeur de la terre

Prends le temps d’observer

Sans t’inquiéter de l’heure

Laisse ton corps voyager

Laisse respirer ton cœur

Prends le temps de partager

Tes émotions et tes tourments

Tu crois déranger et pourtant

Tes mots peuvent éclairer ce que l’autre aussi ressent

Prends le temps d’écrire

es joies, tes peines, tes soupirs

Laisse couler l’encre sans réfléchir

Sois libre de pleurer ou de rire


Elena



« J’ai parfois l’impression de ne pas être à la hauteur », soupira Petit Dragon


« un cerisier ne se compare pas aux autres arbres, dit Grand Panda,


Il se contente de fleurir »




Pourquoi avons-nous tendance à nous comparer sans cesse ?


Est-ce pour nous rassurer ?


Alors là c’est raté car je n’entre dans aucune case !


Et pourquoi faut-il toujours être à la hauteur ?


A la hauteur de qui d’abord ? D’un nain jardin ou d’un géant vert ?


J’avoue que je n’en sais rien, par contre ce que je sais c’est que je suis moi, ce qui n’est déjà pas évident.


Avec le temps, je me suis rendue compte qu’à force d’être comme tout le monde, j’ai fini par être différente.


Et tu sais quoi ?


Etre différente c’est apporter la réponse à une question que d’autres ne se sont jamais posée.


Alors repose-moi ta question de taille ?


- Penses-tu être à la hauteur ? 


A la mienne, oui !


- Et à celle des autres ?


Ca il faudra leur demander sur quel modèle ils se basent ?


J’aime savoir que j’apporte ma pierre à l’édifice qu’est notre monde et ce, même si ma pierre a la taille d’un caillou.


Imaginez quelle belle mosaïque ce serait, si chacun apportait son propre caillou ?


Moralité : Sois toi-même les autres sont déjà pris !


Leila



Ode aux animaux qui peuplent mes séances de yoga :

Ode à l'attitude de l'éléphant dans laquelle il ne faut pas se tromper.

A la posture de l'autruche dans laquelle, fesses en l'air, je me dis que le ridicule ne tue pas.

A celle du chameau pendant laquelle je dois lutter contre le mal de mer.

A la posture du sphinx - mais, au fait, est-il un animal celui-là? - mmm, pas certaine, toujours aussi

énigmatique, le sphinx !

Faire le chien tête en bas, ça m'étire, mais je préfère la posture du chat qui me donne envie de ronronner.

J'évite celle du corbeau qui dénonce mes raideurs.

Le lion qui rugit ne fait peur à personne, et c'est tant mieux!

Existe-t-il une posture de l'araignée? Je n'ose imaginer !

J'adresse mes excuses à tous les animaux que j'ai oubliés.

Qui sait? Peut-être qu'un jour, Caroline et moi nous écrirons un bestiaire du yoga?


Ariane



15 vues1 commentaire