top of page
Rechercher

Les torsions

On vrille, on twist, on pivote !

A l’approche du printemps et de l’automne, rien de tel que de s’offrir une belle séance orientée détox à travers une pratique mariant des torsions douces et avancées.


BKS Iyengar décrit les torsions comme un processus d’«Essorage et Trempage».

"La torsion crée un essorage qui repousse le sang rempli de toxines vers l’extérieur et permet à un afflux de sang neuf gorgé d’oxygène de rentrer à l’intérieur».

Les torsions ont un extraordinaire pouvoir, c’est un vrai bain de jouvence."


Quels sont les bénéfices des torsions en Yoga ?

La détox procurée par les torsions se fait sentir à différents niveaux : physique, mental et émotionnel.


Les bienfaits des torsions au niveau physique

Les torsions apportent de nombreux bienfaits au corps :

Elles étirent la couche la plus profonde des muscles du dos ou muscles spinaux qui se trouvent près des vertèbres et dont le rôle est de soutenir la colonne vertébrale.

La majorité des individus ne font pas de rotation vertébrale complète à cause de leur vie sédentaire, du coup leurs joints risquent de fusionner entre eux, et l’arthrite de s’installer.

La plupart des pertes de mouvement viennent du raccourcissement des tissus mous autour de la colonne vertébrale, de l’abdomen, de la cage thoracique, et des hanches.

Si vous n’allongez pas les muscles, tendons, ligaments et fascia (tissu conjonctif) à leur longueur maximale régulièrement dans une activité, ils se raccourciront.

Les torsions sont très efficaces pour créer de la souplesse dans la colonne vertébrale, les épaules et activer la circulation sanguine autour de la colonne.

Les raideurs du dos, des cervicales et des épaules sont ainsi rapidement atténuées.

Les torsions, enfin, aident à préserver la vitalité donc la santé des disques et des facettes articulaires.


Les bienfaits des torsions au niveau physiologique

Le yoga de manière générale et les torsions en particulier, permettent au système digestif de fonctionner de manière optimale.

La grande variété possible de torsions permet un nettoyage complet et profond de tout le corps et des organes internes; les torsions soutiennent le processus naturel de détoxification du corps en massant, essorant, stimulant les viscères et les organes digestifs (foie, rate, pancréas, estomac, intestins).

Les toxines sont ainsi évacuées puis drainées, d’où l’importance de finir vos séquences avec des postures inversées qui aident la lymphe à circuler et à récupérer les déchets, ceux-ci étant ensuite filtrés par les ganglions lymphatiques.

La torsion est une pose particulièrement efficace pour lutter contre la constipation. En comprimant les organes digestifs la torsion augmente l’afflux sanguin vers l’intestin grêle et le colon, ce qui a pour effet d’accroître le péristaltisme intestinal et la progression des selles dans le colon.


Astuces pour votre pratique:

Il faut d’abord commencer par le côté droit du ventre afin d’agir dans le sens du péristaltisme.

Vous obtiendrez plus de bénéfices dans ces torsions si vous vous détendez et expirez plusieurs fois une fois placé dans la torsion pour aller un peu plus loin à chaque fois. La respiration reste active dans le mouvement, elle est lente et profonde dans les phases statiques.

Afin d’activer particulièrement le feu digestif et le processus détox dans vos torsions, vous pouvez pratiquer KAPALABHATI dans la posture. Cela vous permettra d’aller plus loin et de masser plus en profondeur les organes.

 

Les bienfaits des torsions au niveau émotionnel

Les torsions nettoient autant la tête que le corps ! Vous digérez mieux et vous éliminez mieux toutes les tensions, les noeuds psychologiques, les émotions refoulées, les énergies perturbatrices.

Elles n’ont pas leur pareil pour libérer les tensions émotionnelles : on se sent rafraîchi, essoré, purifié tant physiquement que mentalement.

Les torsions sont énergisantes, dynamisantes, elles donnent un réel coup de boost au moral et à l’humeur générale.


Les bienfaits des torsions au niveau énergétique et mental

Nous travaillons sur le 3e chakra, Manipura Chakra, centre vital du plexus solaire relié à l’élément feu, à Agni, feu purificateur, qui brûle toutes les impuretés.

En activant et renforçant notre centre, nous développons plus de vitalité et de force intérieure pour avancer sereinement dans notre vie.

Les torsions ont un effet d’activation de notre système parasympathique, le système d’auto-guérison du corps, celui qui ralentit, qui apaise.

L’équilibre de nos 2 modes de fonctionnement : orthosympathique (l’accélérateur) et parasympathique (le frein) est nécessaire pour accéder à un mode de fonctionnement serein sans brûler nos réserves et recharger nos énergies.

Après une séance de torsions, on observe le calme du corps et du mental, posé, présent, lavé de toutes les toxines physiques, mentales et émotionnelles.

 

Points techniques et précautions concernant les postures de Yoga en torsion:

Parce que la rotation peut être un facteur de blessure pour les articulations, ligaments, tendons et muscles qui les soutiennent, il est important de mettre en place certaines précautions dans ces mouvements.

Au début, intégrer progressivement les torsions dans vos séquences sans forcer, soyez particulièrement vigilant et attentif aux zones fragiles cervico-dorsale et dorso-lombaire.

Il faut aussi savoir que des répétitions excessives de rotations peuvent causer des blessures aux disques. Pour les gens hyperlaxes (articulations très souples) ou sujets aux douleurs lombaires, il convient de ne pas exagérer les torsions et de renforcer d’abord la musculature.


Si vous souffrez de hernies discales, suivez ce principe  de précaution : réalisez la torsion à 50% de ce que vous pensez pouvoir faire, attendez 24 heures pour observer les effets dans le corps et si tout va bien, continuez de progresser étape par étape avec patience et écoute, observant les éventuelles réactions a posteriori.

 

Rappel sur la colonne vertébrale:

La rotation de la colonne vertébrale se fait par les disques intervertébraux et les facettes articulaires, situées entre chaque vertèbre voisine. Cette rotation peut être limitée par les muscles de votre dos ou de l’abdomen ou les vertèbres elles-mêmes. Chaque portion de la colonne vertébrale a sa propre mobilité de rotation.

Les 7 vertèbres cervicales sont les plus mobiles. Par contre les 12 vertèbres thoraciques ou dorsales (situées dans le milieu du dos) attachées aux côtes ne peuvent pas tourner aussi librement que celles du cou. Quant aux 5 lombaires (dans le bas du dos), leur rotation est très limitée.

Quand vous démarrez votre torsion, il est donc important de trouver votre axe vertical, de ressentir la connexion terre-ciel puis de laisser la torsion progresser consciemment tout le long de la colonne, presque vertèbre par vertèbre.

Si vous tournez rapidement, seul votre cou fera la torsion et il n’y aura pas de bénéfices pour la colonne. Le cou suit le mouvement et la tête finit la torsion si les cervicales le permettent.

Pendant toute la torsion, l’attention doit se porter sur l’extension et l’allongement de la colonne, en veillant à tenir la taille et le buste bien redressé avant la prise de la posture, ce qui permettra de masser en profondeur les organes internes sans les comprimer.


Cette extension nécessite de bien s’ancrer d’abord pour s’allonger et tourner ensuite à partir du corps interne c’est-à-dire de vos organes.

« Les inspirations accompagnent les extensions de colonne, les expirations accompagnent les rotations »

 

Y a-t-il des contre-indications aux torsions ?


Grossesse et torsions

Les torsions ne sont pas recommandées pendant toute la grossesse et particulièrement pendant le 1er trimestre et en cas d’antécédent de fausse couche.

Ensuite, on évitera encore les torsions intenses car cela risque de comprimer le ventre et donc le bébé qui grandit.

Après le 2ème  trimestre, vous pouvez essayer des torsions très douces pour le haut du dos, pour détendre les muscles inter-costaux et dissoudre les tensions éventuelles qui s’y seraient logées. Surtout, ne forcez pas, restez très attentive à vos sensations.


Soucis intestinaux et torsions

Si les torsions soulagent les problèmes de transit, d’inconfort digestif, elles ne sont pas recommandées si vous souffrez de symptômes plus graves comme des colopathies chroniques, des problèmes de diarrhée, des ulcères au niveau des organes digestifs.

 

Peut-on faire des torsions pendant ses règles ?

Les torsions aident à relâcher le bas du dos, ce qui est intéressant en période de règles.

Cependant , on  évitera les torsions trop fortes, dites « fermées »pour ne pas comprimer le ventre que l’on cherche plutôt à détendre en cette période.

Vous pouvez remplacer par des torsions ouvertes (dans l’autre sens) ou douces sur le dos par exemple.


De manière générale, souvenez-vous de toujours écouter votre corps et ses limites. « L’écoute est essentielle pour ressentir ce dont le corps a besoin, il n’y a pas de règle absolue, chaque personne est différente. »


 





41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page